La Transcomminication Instrumentale EVP & TCI

Apprendre et Partager

 

Le Ouija en Tube de Cuivre
 
 
 
AU SUJET DU CONTENU DE CE TEXTE: Les informations ou conseils que j'écris sur ce site proviennent de ma propre expérience, ou de mes propres connaissances/recherches. Ces textes sont offerts dans l'espoir qu'ils peuvent vous être utiles. Veuillez employer votre discernement et jugement en utilisant ce document. Si quelque chose sonne vrai pour vous, parfait! Si quelque chose ne résonne pas, laissez-le de côté!  
                           
ouija
 
 
Il y a dans la vérité rien dont on ne devrait avoir honte, et je me tiens ici comme une personne responsable qui n’a pas honte de transmettre mes perceptions de cette vérité au monde.  IL N’Y A PAS DE MORT !  Le plus sacré de tous les sujets requiert aucune réticence, ainsi qu’un très fort désire d’honnêteté pour en témoigner dans l’écriture. 
 
Voici l'histoire, les informations techniques, et les photos du Ouija en Tube de Cuivre. Quarante étudiants anglais ont utilisé ce Ouija en cuivre, avec succès, en décembre 2002 dans une école de développement de médiumnité du Pays de Galles du Sud. 
 
1 - INFORMATIONS TECHNIQUES  
Ce Ouija en tube de cuivre recuit, constitue un des multiples moyens que nous avons pour communiquer avec nos partenaires esprits. Le cuivre recuit, vendu en rouleau de 2 mètres, 4 mètres et plus, (il faut 2,70 mètres environ) dans les quincailleries, est plus malléable que le cuivre normal, vendu en tuyau droit. Il est utilisé pour la plomberie, le gaz, les hydrocarbures. Les dimensions sont de 10 mm pour ce qui concerne le diamètre du tube en cuivre ; le manchon en cuivre, qui joint les deux extrémités à souder, est aussi de 10 mm ; le diamètre total de l'anneau, lorsqu’il est soudé, est d'environ 80 cm. La plaque ronde de polystyrène, sur laquelle sont collés les lettres et chiffres magnétiques (trouvés dans un magasin de jouets), est de 49 cm de diamètre.  
 
2 - L'HISTOIRE DE CE OUIJA EN TUBE DE CUIVRE 
Pendant une séance, un de nos partenaires, esprit scientifique, Allen CATHISTOK, Norvégien d'OSLO, décédé il y 90 ans, nous a demandés de construire un anneau avec un tube de cuivre recuit. Nous ignorions alors ce qu'il voulait en faire. John (mon mari) nous a donc confectionnés un "Hula Hoop", mais celui ci avait le même diamètre que la table. Il l'avait posé à plat sur notre table de séance ronde en bois de pin massif, et ne sachant pas quelle en était sa fonction, nous l'avions complètement oublié... 

Un jour, nous recevons des amis dans notre sous-sol, et alors que nous étions en grande conversation, trois d'entre nous avaient posé leurs mains machinalement sur l'anneau en cuivre se trouvant encore sur la table. Soudain, le cercle s'est mis à bouger tout seul. Nous étions tous stupéfaits. Comme hypnotisés, nous regardions tous ce phénomène.
  
Je dis alors :  
"C'est normal ! John est un médium à effets physiques ; c'est lui qui doit probablement fournir son  énergie par son plexus solaire, et cela fait bouger l'anneau".
  
Aussitôt, l'anneau fonce vers moi, et se heurte à mon estomac, ensuite il se déplace vers la personne voisine, et de nouveau : Bang ! dans son estomac ; ensuite, il recommence son manège vers l'estomac d'une troisième personne : l'anneau était entrain de nous faire comprendre qu'il utilisait l'énergie de tout le monde autour de la table. L'anneau répondait intelligemment à mon commentaire !
  
Pendant une heure, nous avons regardé, ahuris, cet anneau bouger par petites rotations. Nous nous contentions de garder le contact sur le cercle en cuivre avec nos doigts, légèrement, comme des électrodes qui transmettraient de l’énergie à l'anneau, pendant que ce dernier glissait sous nos doigts.
  
Lorsque nous avons arrêté de jouer avec l'anneau, nous nous sommes  aperçus que ce dernier était tordu : il n'était plus à plat sur la table. Nous avons alors compris que c'était pour faire des "Bangs" sur la table pour répondre "Oui" ou "Non" à nos questions. Il était évident que nos partenaires esprits souhaitaient communiquer avec nous par l'intermédiaire de ce cercle. La fois d'après, John diminuait le diamètre du cercle pour qu'il ne puisse pas sortir de la table (environ 20 cm du bord de la table), y collait, sur le dessus, une brochette en bois à BBQ comme pointeur (23 cm), et je bricolais, moi-même, une plaque ronde en polystyrène, avec des lettres collées dessus, à poser au milieu de la table.  
 
3 - QUELQUES INFORMATIONS SUR LES INTERLOCUTEURS 
Ce sont LES MEMES esprits scientifiques et guides, qui montrent leur visage avec nos équipements électroniques de transcommunication, ou qui nous parlent par médiums à transe interposés, qui se communiquent à nous par l'intermédiaire de notre Ouija en tube de cuivre.  
Une seule fois, nous avons eu un visiteur, très gentil, mais qui ne nous apportait rien au niveau intellectuel. C'était lors d'une séance de démonstration de notre Ouija en tube de cuivre à un couple d'amis, qui avait partagé auparavant un bon repas arrosé (pourtant arrosé modérément !) de bon vin. L’esprit d'un légionnaire s'est présenté. Il était décédé en 1967, avait eu huit enfants ; il nous a donné son nom, le prénom de ses enfants, et l'adresse où il habitait. Comme ses enfants sont encore en vie, je lui ai proposé de prendre contact avec eux. Il a refusé. Dix minutes plus tard, pensant qu'il n'avait pas compris ma proposition, je la réitère. Et à nouveau, il refuse. Dans la conversation, il nous confie alors gentiment, comme s’il le regrettait, qu'il avait été alcoolique. Nous comprîmes alors les raisons de son refus : il avait dû causer bien des problèmes à sa famille...
 
Mais la leçon, que nous en avons surtout retenue, est qu'il ne faut pas faire de séance, de Ouija, ou de tout autre type de médiumnité, lorsque l'on a consommé de l'alcool, afin d'avoir des interlocuteurs de qualité.
  
Une autre chose que nous découvrions est, que la journée, ce sont surtout les enfants qui se communiquent. Nos amis esprits adultes nous ont demandés de communiquer avec eux vers 19:00 heures. Autre observation : l'énergie des esprits adultes est plus puissante que celle des enfants. A la vitesse de rotation du cercle en cuivre, on peut déterminer si on a affaire à un adulte ou à un enfant. L'anneau de cuivre se déplace autour de la table, par petites rotations, pour venir pointer sur la lettre voulue. L'idéale est d'être à quatre personnes pour fournir suffisamment d'énergie. La sensation que l'on a, lorsque l'énergie commence à se transmettre à l'anneau, est une sensation subtile de picotements sur le dessus de la main. Les esprits se communiquent pendant environ 45 minutes, ensuite ils s'en vont.  
 
4 - ANALYSE DU PHENOMENE OUIJA 
Le phénomène Planchette de Ouija se décompose en trois phases :  
  1. 1. . La première phase : ce sont les participants qui font bouger le verre ou la planchette en bois ou le verre (arc reflex). Parmi les participants, il y a ceux qui sont là pour fournir l'énergie mécanique, et il y a ceux qui fournissent l'énergie psychique. Dans le cas du Ouija en tube de cuivre, cependant, il y a aussi transfert d'énergie transmise grâce aux bouts des doigts et à la conductibilité du matériau, les picotements le prouvent. 
  1. 2. . La deuxième phase : des messages, des noms, des informations et instructions inconnus des participants sont transmis grâce au Ouija. C'est un fait qui a été constaté maintes fois.
  1. 3. . La troisième phase : l'interprétation que l'on en donne :   
  • - Certains diront que ces messages viennent des esprits. 
    - D'autres diront que cela vient du subconscient, appelé aussi "surmental" par les orientaux, ou supra mental, ou "higher-self" par les Anglo-saxons. 
    - D'autres préfèreront ne pas y répondre, plutôt que de faire face à la chose.
      
    Le monde est peuplé de lâches, de “ jusqu’au boutistes ” qui prendraient tout à condition que vous le serviez dans une bonne sauce, que vous le leur apportiez sur un plateau et qu’en plus vous les payez pour qu’ils mangent… D’autres ne veulent rien savoir et il y a un  ancien aphorisme que vous devriez mettre en pratique : “ Ne jetez pas de perles aux pourceaux ! ” Votre temps et votre énergie sont précieux, ne perdez pas votre temps à chercher à convaincre les sceptiques !  Libérez-vous ! Emancipez-vous mentalement de toutes les entraves et limitations. Evitez les débats houleux,  et comme les oiseaux libres qui ont du bon sens, restez éloignés de toute situation où il n’y a pas de paix ou d’harmonie afin de ne pas être influencés et rester libres.
      
    Pour nous chercheurs, l'expérience avec le Ouija en tube de cuivre est d'autant plus importante qu'elle permet de comprendre pleinement, et d'une manière simple, la notion d'ENERGIE :
     
    - la nôtre, puisque nous sommes faits d'atomes avec, notamment, des protons (la partie qui donne la densité) et des électrons (qui donne la sensation de froid ou de chaud),  
    - et celle de nos partenaires esprits, qui n'ont pas cessé d'affirmer qu'ils étaient constitués d'énergie à la fois électrique et de lumière (les photons), et qu'ils respiraient de l'Argon dans leur atmosphère, ainsi qu'une émanation de l'Argon : "l'Avic" leur permettant, lorsqu'ils synchronisent leurs pensées avec la respiration (aspiration de l'Avic)  d'être des virtuoses des facultés psychiques, notamment des transferts de pensées et des clairvoyances à distance !
     
    Étant donné que les esprits n'ont pas de protons pour leur donner la densité (c'est la raison de leur invisibilité), et qu'ils n'ont pas d'os ni de peau pour freiner leurs électrons, ces derniers sont très rapides, plus rapides que les nôtres ; et leur rapidité (appelé aussi  dans le langage courant : "leur  vibration"), leur friction avec d'autres éléments contenus dans l'éther provoquent des phénomènes de lumière. C'est pour cela que certains peuvent voir les esprits sous forme de "fantômes" très fugaces, ou d'étincelles. De plus, il leur faudrait beaucoup d'énergie et de substances de nature vivante et  matérielle pour se matérialiser, c'est la raison pour laquelle ils ne peuvent nous apparaître aussi souvent qu'ils le souhaiteraient.
     
    Le cuivre fait partie des matériaux conducteurs d'énergie, tout comme l'or et l'argent, mais est moins onéreux. C'est une expérimentation du domaine de la médiumnité à effets physiques, qui démontre, comme pour l'utilisation classique d'ectoplasme à des fins de matérialisations, comment les esprits peuvent créer des phénomènes, avec l'énergie prélevée de nos corps physiques. Il faut environ 3 à 5 minutes pour que notre énergie soit "stockée" dans l'anneau creux, (le transfert d'énergie se fait par les bouts des doigts) afin que celui-ci commence à se mouvoir par l'action des esprits. 
     
    Pour la petite histoire : 
    Juste avant la seconde guerre mondiale, un anglais, le Major Raymond PHILLIPS faisait des démonstrations de cette force électrique qui est en nous, à l'exposition de l'électricité, dans le Hall de l'Horticulture, à Londres. Il avait plusieurs petits trains sur un circuit de rails. Les trains étaient mis en mouvement, et l'aiguillage du circuit des rails basculait grâce à l'énergie transmise à partir des doigts. La pointe des doigts était posée sur un DISQUE DE CUIVRE. Cette électricité, provenant du corps, était transférée à des amplificateurs et à une boite de relais, qui à son tour, faisait fonctionner une demi-douzaine de petits trains.
      
    A une fin de documentation pour les chercheurs scientifiques - ces Explorateurs, Découvreurs et Conquérants aux cerveaux et aux cœurs émancipés et libres à qui je rends hommage -  je relate ici une expérience survenue chez mon jeune frère, Olivier, qui sortait de l'hôpital Lariboisière à Paris. On venait de lui poser un premier  pacemaker. Ce pacemaker n'était pas du type qu'il lui fallait; de plus il n'était pas bien réglé et était très puissant, au point de lui causer des décharges importantes de temps en temps.  Déprimé et pensant qu'il n'aurait pas longtemps à vivre, mon frère m'a demandée de lui construire un Ouija en tube de cuivre -  dont il avait vu l'efficacité chez nous le jour où des Swamis de l'Inde s'étaient communiqués au travers de notre Ouija en cuivre, puis s'étaient montrés sur notre écran en carton incurvé pendant l'expérience de TCI Images Vidéo qui en a suivi -  et me demande  si nous ne pouvions pas organiser une séance de ouija de cuivre chez lui le jour où je le ramènerai de l'hôpital, afin de questionner les guides sur sa santé.
      
    Avant le repas de midi, à  trois, avec ma mère assise en face de moi et Olivier assis en bout de table, nous installons le Ouija cercle de tube sur sa table à manger rectangulaire en bois de hêtre massif achetée chez IKEA, et qui a une surface très lisse. La pièce était éclairée par la lumière tamisée du jour passant par la grande baie vitrée, les rideaux ayant été tirés ; nous n'avons pas cherché à l'obscurcir d'avantage. Par contre nous avons éteint téléphones portables, ordinateur, radio et télévision, lumière électrique,...
       
    Nous posions tous les trois nos doigts sur le cercle... Attente habituelle de quelques minutes (3 - 5 minutes environ), le temps que le tube se charge d'énergie. Ensuite un groupe de 7 petites filles de 3 à 14 ans se présente et l'une d'elle nous parle  à travers le Ouija. Quand je lui demande de quoi elle est décédée, elle me dit qu'elle avait eu un problème au cœur. Elle nous révèle aussi qu'elle vivait à Asnières sur Seine. C'est donc l'état de mon frère et la même ville où il réside qui était le lien commun et qui l'avait attirée !  Quand je lui demande son prénom, elle me donne un drôle de surnom. Je m'en étonne à voix haute en m'adressant à ma mère et à mon frère. J'entends alors en clairaudience les autres filles plus âgées pouffer de rire. Je comprends alors que c'était la plus jeune qui communiquait avec nous, et que sa très jeune conscience de trois ans d’âge ne pouvait nous donner que le surnom d'amour que le coeur attendri de ses parents attendris lui avait attribuée avant son passage dans le monde invisible.
      
    Dans leur groupe de filles, les plus grandes  s'occupaient des plus petites, et elles semblaient rire beaucoup entre elles. De belles âmes pures, franches et transparentes, intellectuellement et physiquement libres et sans contraintes, simples et innocentes !
      
    Après trois quarts d'heure de discussion avec le groupe de fillettes, pendant un moment de pause de quelques secondes, nous décidons d'arrêter l'expérience, pensant que la séance était finie. Ma mère et moi retirons nos doigts du Cercle en cuivre. Mais mon frère insiste, il veut continuer et laisse ses doigts sur le cercle. Je lui dis à voix haute : "C'est inutile ! Le cercle est trop lourd, il ne bougera pas. Il faut l'énergie d'au moins deux ou trois personnes."  Immédiatement le cercle se remet en mouvement, quitte les mains de mon frère, et  se déplace tout seul sur toute la largeur de la table jusqu'au bout opposé de la table !
     
    Le pacemaker de mon frère est la batterie puissante qui avait permis d'avoir autant d'énergie en réserve dans le tube de cuivre ! Les fillettes avaient fait le reste du travail... 
     
    5 - METHODE D'UTILISATION 
    Notre manière de procéder est d'attendre que l'anneau bouge, de demander le nom de la personne qui se communique, et si ce n'est pas une personne habituelle, nous cherchons d'abord à savoir si elle a un message intéressant à transmettre. Si ce n'est pas vraiment le cas, nous essayons de ne pas perdre trop de temps avec cet esprit (étant donné que la communication ne dure en général que trois quarts d'heure avec un esprit), et nous demandons un guide qui peut nous répondre à tel sujet (car nos partenaires esprits ne savent pas d'avance quel sera le sujet de notre conversation du jour). L'esprit nous fait alors attendre environ 10 à 15 secondes, le temps de chercher le guide adéquat. Pour avoir un membre de la famille, nous procédons de la même manière.
     
    A chaque changement d'interlocuteurs, dans une même séance, nous avons un nouveau "Hello !", ce qui nous signale que nous avons affaire à une nouvelle personne. Ils utilisent souvent les abréviations. Comme, par exemple, "Q" signifie "avez vous une question ?". "N" pour Non, "O" pour Oui, etc... ils peuvent aussi écrire nos prénoms avec des abréviations (la première lettre ou les deux premières lettres de nos prénoms). Des vrais champions du SMS ! De même qu'il leur arrive de ne pas finir un mot long, si nous avons deviné ce mot avant qu'ils ne finissent de l'écrire. Nous faisons confirmer la lettre quand le pointeur s'arrête entre deux lettres et qu'il y a donc un doute.
     
    Nous utilisons un enregistreur à mini disque muni d'un microphone omnidirectionnel, pour éviter de lâcher l'anneau ; cela nous permet de nous rappeler tous les messages ; nous épelons donc à haute voix les lettres qui sont indiquées, et nous leur disons "OK ! continuez !": ce dernier point leur confirme bien que nous les comprenons, et les encourage à continuer. Les encouragements sont de toute manière un aspect important de la communication spirite.
      
    Nos interlocuteurs esprits s'expriment aussi bien en langue anglaise qu'en langue française, selon leur nationalité. On a même eu une guide, Aisha bent Abou Bakr, qui s'est exprimée un jour en arabe ! Quand nous leur posons une question un peu compliquée, qui demande réflexion de la part du groupe des guides, il arrive aussi que nous ayons quelques secondes d'inactivité, le temps qu'ils se consultent entre eux. Ensuite la rotation reprend, et nous avons la réponse à notre question.
      
    En aucun cas, il ne faut que les participants restent muets, dans ces expériences spirituelles transcendentales. C'est la même situation que si vous avez rendez-vous avec un ami à la terrasse d'un café :  si vous restiez tous muets pendant toute l'entrevue, cet ami vous regarderait tous de travers, et ne reviendrait certainement plus à vos rendez-vous. Soyez chaleureux avec vos guides, montrez-leur de l'intérêt, demandez leur ce qu'ils ont fait hier, etc.  Vous pouvez parler entre vous, plaisanter, échanger des impressions ou des questions, être décontractés, et tout le monde peut poser des questions à haute voix à ces visiteurs du monde invisible. Faites seulement de sorte que vos questions ne soient pas de nature égoïste et d'un intérêt trivial, car vous passeriez à côté d'une source abondante de connaissances raffinées et de sagesse. Les guides ont une haute intellectualité  et ont été les témoins de milliers d'années d'histoire et de sciences en tout genre.  Le temps imparti pour ces expériences est trop court et représente beaucoup d’efforts de la part des guides pour vous permettre de le gaspiller en trivialités.
     
    Un lecteur de notre site m'a demandée : “ A propos du cercle en cuivre, comment faut-il tenir le cercle en cuivre pour ne pas gêner les déplacements ? Ou faut-il le laisser sur la table sans le toucher ? ”
      
    La réponse est : Oui ! Il faut toucher le cuivre constamment, avec les deux mains de chaque participant. Il faut environ quatre personnes  ou plus ; avec mon mari, nous le pratiquons à deux, mais il y a moins d'énergie, et c'est parce que nous avons l'habitude de le pratiquer que nous y arrivons. Vous posez les bouts des doigts, ou à partir de la deuxième phalange, sur le cercle en cuivre, sans trop appuyer pour le laisser glisser en dessous de toutes les mains des participants. Vous ne devez pas empêcher son déplacement ni ses rotations ; vous gardez vos mains, un peu écartées, devant vous, en suivant à peine le cercle, et en ramenant vos mains à nouveau devant vous, si elles ont été entraînées dans le déplacement du cercle. Le CONTACT DOIT RESTER CONSTANT, ceci est très important pour ne pas couper l'apport d'énergie.
      
    Ce Ouija ne nécessite pas d'être médium, ce qui donne une autonomie totale à ceux qui veulent communiquer avec les leurs. Adieu ! les frustrations de ne pas avoir de médiums sous la main pour aider les chercheurs en transcommunication... 
     
    6 - LE OUIJA N'EST PAS DANGEREUX  
    Il existe beaucoup de superstitions autour de la communication spirituelle, que le moyen d'expression soit la Transe, appelée aussi Channeling, ou l'écriture automatique ou le Ouija. La croyance moyenâgeuse veut que seuls des esprits peu évolués communiquent avec nous. Après plusieurs années d'expérience du Ouija, je peux confirmer que ceci est une affirmation totalement loufoque de gens qui n'ont pas vraiment pratiqué la chose, et qui colportent le même folklore obscurantiste. Ce sont des esprits d'humains tout à fait normaux qui viennent  se communiquer.  
    D'autre part, les esprits se communiquant par le Channeling ne sont pas plus évolués ou supérieurs ! Ce sont les mêmes interlocuteurs esprits ! Je dénonce énergiquement ce système de caste discriminatoire issu de l'égocentrisme des Channels qui veulent se donner de l'importance, être considérés comme des demi-dieux,  jouer les snobs, et faire supposer qu'ils sont plus "spirituels" parce qu'ils font du Channeling ou de la Transe. Tout comme la culture et les diplômes techniques ne donnent pas l’intelligence sociale, la médiumnité n'est pas synonyme de sagesse et d'évolution spirituelle… Il y a malheureusement aussi des "Trance Channels" négatifs, préoccupés plus par la gratification de leur propre personne,  par leur intérêt, par leur célébrité, la parade et l'ostentatoire,  par leur agrandissement personnel. Ils sont plus préoccupés  par le “ service pour soi ” que par le “ service pour autrui ”.
       
    Il y a aussi cette mode de faire croire que l'on est plus spirituel parce qu'on sert de médium à des Extra-terrestres défunts qui ont vécu dans d'autres Galaxies. Certains médiums égocentriques et sans humilité les appellent même "des Anges" pour se rendre intéressants auprès de naïfs. Il n'y a pas très longtemps, j'ai assisté à une séance de "channeling d'Anges" d'une Canadienne qui n'était pas du tout médium, et qui se fait un argent fou avec ses livres et ses séances de channeling qui sont du pur charlatanisme...
      
    Le guide japonais Matsuo Bashô (1644- 1694),  ne mâche pas ses mots ; il appelle ce type d’individus  malhonnêtes, opportunistes et égoïstes “ the leeches ”, c’est à dire “ les sangsues ”. Ces parasites veulent sucer tout de vous :  vos idées, votre travail, vos découvertes, votre argent, votre vie… En même temps, ils ne se gênent pas pour s’octroyer tous les honneurs de vos découvertes, et vous pousser dans un coin ! Ce comportement s’appelle “ Self Assertion ” en anglais.  D’autres tristes sires ne se gênent pas pour vous déshonorer et détruire vos efforts afin d’attirer l’attention sur eux et devenir célèbres ou indispensables à vos dépends.  Ces Jekyll et Hyde  “ ennemis de la vérité ” vivent dans la fausseté,  la dualité et le déshonneur ; ils aiment inverser les rôles : Vous les méchants et les monstres, et eux “ les anges ” ! Ils utiliseront la méthode classique de l’ostentation pour attirer l’attention seulement sur ce qu’ils veulent  montrer : leur soit disant respectabilité et “ grande spiritualité ” ! Des masques !  Et ils n'oublieront pas de jouer la carte contrefaite de la culpabilisation, notamment de vous accuser d’être ingrats et de ne pas avoir de compassion s’ils se sentent en danger d’être démasqués ! 
     
    Ce qui me désole -  et qui attristent les guides également - ce sont ces chercheurs en transcommunication qui ont “ honte ” de l’aspect communication par d’autres formes de médiumnité que les équipements élecroniques. Ils ont honte de leur propre domaine de recherche comme si c’était une maladie honteuse !  Ils ont le “ Spooky complex ” (le complexe des fantômes). Ils culpabilisent même de faire de la transcommunication; alors ils passent leur temps à porter des masques de respectabilité et à se justifier socialement  auprès de  bigots et d’imbéciles…
     
    Je cite ici le guide Alfred Tennyson :  
    “ Toutes les mères croient qu'elles aiment leurs enfants,  mais elles ne les aiment pas ! La majorité de mères donnent à leur progéniture tous les jouets bruyants et privilèges que l'argent et le travail peuvent acheter, et quand ces enfants grandissent,  ils sont des bigots, et des imbéciles ! Leur mère ne les a jamais aimés, mais leur affection s’est coincée au travers des apparences ostentatoires et de  la vanité ! C'est une des raisons graves de tous les  maux que votre monde souffre aujourd'hui ! Si les mères de notre nation sont les constructeurs et  sauveurs de notre nation, alors que ceux de la terre demandent des mères plus parfaites et meilleures ! ” 
     
    Je cite aussi l’esprit Shakespeare  :  
    "Tout le monde meurt d'envie de découverte. Soyez une race de Découvreurs…  
    La plus grande de toutes les vérités à apprendre est comment la nature évolue. Puis, en pensée et en équipée, vous apprenez à vous déplacer avec le port assuré d'un oiseau en vol, comme la dérive des courants, comme le balancement des fleurs dans la brise, comme le mouvement tendre de la musique qui embrasse votre être de touchers invisibles.
     
    Apprenez à ouvrir et à débloquer toutes les portes de la contrainte, à rejeter tous les masques, à être agile, mobile, à être réactif et avoir du ressort dans tous que vous dites et êtes. Les saisons sont des modes. Les vies devraient être aussi sensibles aux modes de la nature comme un miroir clair qui reflète l'image d'un visage.
     
    Les législateurs de la terre trouveront des moyens par lesquels le peuple s’émancipera politiquement. De grandes âmes, d'une manière plus élevée, découvriront comment émanciper l'esprit. Libérez le corps des chaînes de la contrainte, puis vous serez un peuple libre dans un monde libre. Soyez comme une fleur, beaux parce que vous êtes libres de toute inquiétude." 

    Personnellement, parce que j'ai vu plusieurs fois à quoi ressemblent ces entités intergalactiques sur nos écrans, dont certains nous ont dits avoir vécu sur une planète où on respirait du Nitrogène, ce qui rendait leur peau verdâtre, je n'ai pas encore vaincue ma frayeur concernant leur apparence différente, plus proche de l'apparence animale ; mais je sais que c'est un apriori qui vient de mon mental.

      Et à cause de cette raison, il m'est difficile pour le moment d'accepter avec une totale confiance leur communication par transe... Dans leur cas, je trouve la communication par Ouija plus neutre, et nous avons eu des dialogues passionnants avec un ET scientifique nommé "Lopaz", concernant la vie sur sa planète, et la technologie qui s'y trouvait.
      
    Ce n'est pas le Ouija qui est dangereux, mais la fantasmagorie des personnes non éveillées à la réalité que ces esprits sont toujours des humains avec toujours la même personnalité, et qu'ils ont seulement connu une métamorphose, car leur "pyjama préféré" (leur corps physique) était trop altéré pour pouvoir encore protéger leur esprit. Si les pratiquants du Ouija n'ont pas un acquis culturel concernant le monde invisible, c'est vrai que la paranoïa les guettera. C'est pour cela que je conseille toujours de lire aussi souvent que possible des livres traitant du sujet de la survie de l'âme et de la connaissance de  l'au-delà ; cela permet d'éviter des peurs inutiles. Ce n'est pas la métamorphose que l'on appelle "la mort" qui va soudainement transformer nos familles et amis en monstres ! Si les esprits étaient dangereux, nous ne serions même plus en vie, et ceci depuis notre naissance !
     
    Le monde invisible est peuplé des mêmes personnes qui vivaient sur Terre : les bons et les mauvais. C'est votre propre personnalité qui les attirera comme un aimant, ils ne sont pas pires que vous. Aussi, élevez votre niveau de pensées, gérez vos émotions avec un bon self-control,  ne conservez que les émotions positives (l'anxiété et la tristesse font partie de la liste des émotions négatives), et vous attirerez les esprits que vous souhaitez, ceux qui sont évolués intellectuellement et spirituellement ! Si vous vous intéressez aux Arts, vous attirerez des artistes, si vous vous intéressez à l'actualité politique, vous attirerez des personnages politiques, si vous vous intéressez aux sciences, vous attirerez des esprits scientifiques, etc...
        
    Et une fois pour toute, je le repête : ce n'est pas la communication spirite qui déséquilibre les gens ! C’est leur propre mental qui crée ces frayeurs pour des dangers qui n'existent pas. La culture et la connaissance effacent les peurs et les superstitions.
      
    Ceci dit, il est déconseillé aux plus jeunes, notamment les jeunes adolescents de s'adonner aux séances spirituelles, car ils n'ont pas le même discernement que les adultes, et ces jeunes pourraient parfaitement, s'ils se comportent sans savoir-vivre vis à vis des esprits, se trouver confronter à un esprit qui s'amusera à leur donner une bonne frayeur pour leur servir de leçon.  Beaucoup d'esprits sont de la vieille école ; ils  apprécient la courtoisie et le respect, et n'aiment pas la fausseté et les mensonges ! 
     
    7 - LE CAS DES DEFUNTS DESORIENTES 
    Il faut savoir aussi que certains défunts peuvent se trouver "de l'autre côté", sans avoir jamais lu sur le sujet de ce monde invisible qui est comme un grand continent à découvrir pour les Explorateurs et Conquérants. Or, le monde invisible est un monde si subtile et si malléable, que même la pensée y est créatrice ; ces défunts se retrouvent dans un environnement apparemment inchangé. Aussi, pour eux, cette nouvelle situation, alors qu'ils se croyaient définitivement morts et anéantis, est-elle source de malaises ; Ils ne savent pas où ils sont, ils sont totalement désorientés. Ce genre d'esprits peut être envoyé par les guides dans les séances, afin que nous puissions leur parler et, leur venir en aide. On se trouve alors en situation de psychothérapie en quelque sorte, où nous en sommes  les praticiens, et ces esprits désorientés : les patients. Nous devrons transformer alors la séance de Ouija, en séance d'aide psychologique aux défunts, exceptionnellement, et leur expliquer notamment leur situation et leur faire réaliser que des guides de lumière sont près d'eux, qui les attendent pour  les guider vers une nouvelle vie, dans la lumière et la liberté.
      
    C'est très facile de détecter les visiteurs esprits désorientés, car des quiproquos interviennent ; ce sont eux qui posent les questions, au lieu du contraire ; et parfois, ils nous traitent de menteurs, de simples d'esprits ou de fous,  car ce que nous leur répondons ne correspond pas à ce qu'ils croient. Dans tous les cas de figure, il faut que les participants restent patients et courtois, et essayent de parlementer patiemment avec eux. En général, quand ils ont enfin aperçu leurs guides et qu'ils les ont suivis, ils reviennent un peu plus tard pour nous remercier de notre aide. 
     
    8 - DERNIERES INFORMATIONS DIVERSES 
    Une dernière recommandation concernant la séance spirite : la nature des chaises sur lesquelles les participants sont assis a son importance. Il faut des chaises en bois massif, NON-CAPITONNEES AVEC DU TISSU, et SANS COUSSINS. Par contre, vous pouvez utiliser des chaises pliantes économiques de "dépannage", avec un revêtement en plastique (qui isole, il n’y a donc pas de perte d'énergie) sur un léger rembourrage. Faites de sorte que chacun garde toujours la même chaise à chaque séance, car la chaise doit faire "un" avec la vibration de celui qui s'y assoit.
      
    D'autre part, il vous faudra une table EN BOIS MASSIF, très glissante, et qui ne craigne pas les rayures.
     
    L'entretien de l'anneau en cuivre, qui noircit à l'air libre, se fait avec un spray de produit anti-calcaire (Viakal ou autre) ; ce produit évite d'avoir à frotter. Mettre de temps en temps l'anneau de cuivre dans votre baignoire, pulvériser le produit sur toute la surface de l'anneau, laisser agir quelques minutes, puis rincer.
      
    Pour les candidats au développement de médiumnité, l'utilisation du Ouija n'est que provisoire. Quand les apprentis médiums sont enfin devenus des médiums à transe développés, les guides leur demandent alors de ne communiquer que par la transe, car cela est plus facile pour eux, moins "physique", moins long et laborieux. De nombreux médiums célèbres, connus internationalement, ont commencé leur carrière de médiums en faisant du Ouija.  
     
    Texte soumis par Maryse Locke
     
    ouija_2
    ouija_1