La Transcomminication Instrumentale EVP & TCI

Apprendre et Partager

 
L'Ectoplasme
 
AU SUJET DU CONTENU DE CE TEXTE: Les informations ou conseils que j'écris sur ce site proviennent de ma propre expérience, ou de mes propres connaissances/recherches. Ces textes sont offerts dans l'espoir qu'ils peuvent vous être utiles. Veuillez employer votre discernement et jugement en utilisant ce document. Si quelque chose sonne vrai pour vous, parfait! Si quelque chose ne résonne pas, laissez-le de côté!  
                           
Les Matérialisations (avec de l'ectoplasme créé à partir du protoplasme des spirites présents) et les images de Transcommunication (TCI), qui ne nécessitent pas d’avoir beaucoup des gens présents, et qui exigent aucun effort de matérialisation de la part des esprits, ce qui permet de travailler en pleine lumière,  sont deux techniques différentes. Dans le premier cas, vous pouvez voir et toucher des esprits bien vivants, vous entretenir avec eux. Dans la deuxième technique, vous ne pouvez pas les voir ni les toucher, mais les équipements confirment qu'ils sont présents dans la salle, et ces appareils peuvent prendre leurs photos. 

 
  • Selon les types de phénomènes que nous voulons obtenir nous devons fournir des supports differents aux spirits
     
    Pour les expériences en EVP, pour obtenir le son, il faudra fournir des bruits supplémentaires aux esprits.

    Habituellement le photographe emploie des flashs et des projecteurs pour faire sa photographie ;

    Pour la photographie TCI, le chercheur devra également fournir des lumières supplémentaires aux esprits, et l'ectoplasme sera produit à partir de photons.

    Pour les matérialisations, pour créer la vie, le support apporté proviendra d'éléments physiologiques prélevés sur des corps vivants
    (êtres humains, animaux, plantes, graines de plante).
 
Il semble que les spiritualistes d'aujourd'hui ont complètement oublié comment travailler pour aider les esprits à créer l'ectoplasme provenant  de protoplasme, afin qu’ils se matérialisent ;  c’est la raison pour laquelle ils ne comprennent pas la différence entre les deux techniques. Aussi, je vais vous parler de l'ectoplasme fait à partir du protoplasme, et ramener ainsi un savoir-faire qui a été perdu...
  
La substance qui exsude des orifices du médium, en particulier de la bouche, mais également des narines, ou de la peau, notamment dans la région du plexus solaire et de la poitrine, appelée "ectoplasme" ou "l'idéoplasme", est faite de la concentration d 'une matière autour d'un noyau central ; beaucoup à la manière d’une étoile qui se forme dans une nébuleuse, ou comme les cellules par concentration d'une substance protoplasmique... là, apparaît d’abord une masse plus ou moins informe, qui peut ne pas être même visible, mais qui peut être sentie,  et qui semble être capable d’actions mécaniques. Les esprits, par l'exercice de leur volonté, peuvent transformer cet ectoplasme en  un corps dans lequel qu'ils vont entrer, et utiliser ce corps pour  toucher les gens ou les objets, et avec la bouche duquel ils pourront parler. Ils peuvent employer également cet ectoplasme comme tige ou levier, pour élever les portes voix (“ trumpets ”), ou d'autres objets et meubles. L’ectoplasme peut apparaître en de multiples formes, couleurs et conditions ; il peut être gazeux, liquide ou fibreux ; il peut être doux comme du velours,  avoir une surface collante et moite, ou il peut être rugueux et solide ; il peut présenter différentes couleurs, ou être d'un gris blanc doux, ou noir ; il peut être invisible, bien qu'il ait du poids et donner la sensation de contact au toucher, et peut laisser une impression sur du plastique ; en se matérialisant, prendre parfois les mêmes couleurs magnifiques des fleurs et des robes des femmes assises dans la pièce. IL EST EXTRÊMEMENT SENSIBLE À LA LUMIÈRE, ET SE DÉTÉRIORE UNE FOIS SOUMIS À SES RAYONS. Les professeurs esprits nous disent que l'énergie dans les rayons de lumière fait  "fondre" l'ectoplasme, de sorte qu'ils expérimentent toujours pour trouver un élément à ajouter à l'ectoplasme, qui lui permette de résister au pouvoir dévastateur de la lumière.
  
L’ectoplasme a été analysé par les scientifiques français. La Science psychique nous indique que c'est une couche externe de protoplasme. La science matérialiste déclare que le protoplasme est la base physique de toute la vie, et le définit comme substance visqueuse et habituellement colorée qui ne se mélange pas à l'eau. Ses composants chimiques principaux sont le CARBONE, l’HYDROGÈNE, l’AZOTE, le SOUFRE ET l’OXYGÈNE ; La médiumnité à effets physiques exige une super abondance de produits chimiques contenus dans le protoplasme, ou bien l'addition d'un produit chimique encore inconnu ajouté par les esprits, plus une forme d'énergie spirituelle dont nous savons peu encore. Ainsi, il est "éthérialisé" et est rendu sensible à la pensée. Les opérateurs esprits sont capables, par la puissance de la pensée, de le "mouler" à volonté dans n'importe quelle forme qu'ils souhaitent, afin de l’utiliser  dans une assemblée.
  
Des résidus de la substance amorphe ont été examinés au microscope par Schrenck-Notzing; il a trouvé des vestiges d'épithélium, des formes bactériennes, et une quantité notable de graisse. Dans certains cas, l’ectoplasme ressemble au tissu végétal ; dans d'autres cas, il apparaît comme du filament de coton entouré par une substance granuleuse dont la nature n’a pas pu être déterminée.
  
Comme les rayons de lumière sont très destructeurs de la formation d’ectoplasme, toutes les assemblées de médiumnité à effets physiques DOIVENT ÊTRE TENUES DANS L'OBSCURITE. L'effet néfaste de la lumière n'est pas étonnant, car il est conforme à la loi de la nature. Les premières étapes de la vie embryonnaire ont toujours lieu dans l'obscurité partielle ou complète. Le corps de l'enfant a besoin de neuf mois dans l’obscurité pour être construit dans l'utérus, avant qu’il ne voie la lumière du jour ; le grain doit être planté dans l'obscurité de la terre, afin de germer ; le photographe doit développer ses images dans la lumière rouge tamisée, ou dans l'obscurité totale, car les rayons brillants de lumière  détruisent les produits chimiques sur les films ou les plaques. Tout ceci fait partie des lois naturelles de la nature, et nous les admettons sans question, aussi soyons logiques, ne nions pas la réalité des phénomènes psychiques sous prétexte qu’ils ont lieu dans l’obscurité, car ceux-ci  doivent aussi obéir à la même loi naturelle.
  
Les spiritualistes du 19ème siècle avaient l’habitude de s’asseoir dans des cercles spirites spécialisés pour le développement des phénomènes physiques, SE TENANT TOUS PAR LES MAINS, EN CERCLE, PENDANT TOUT LA SEANCE ; les participants étaient utilisés comme "batteries", assis dans l'obscurité ; de la MUSIQUE était jouée, et les participants se joignaient avec enthousiasme et dans la joie en chantant ou en chantonnant des hmmmms. L'atmosphère devait être bonne, légère et détendue. Le médium physique pouvait, soit être isolé dans une cabine en bois noir, soit faire partie du cercle, avec des participants assis de chaque côté du médium, pour lui tenir les mains. Le médium physique devait être en transe profonde. La salle était presque vide de meubles. Si des tables légères étaient utilisées pour la lévitation, il était préférable qu'elles soient en bois massif.
  
Ce type de médiumnité physique exige une harmonie totale parmi les membres, qui doivent faire du volontariat pour s’asseoir en séance pendant de longs mois, et cela prend longtemps pour que les effets physiques se développent. Le problème principal est d'avoir des participants qui soient au courrant que ce type de phénomènes exige une tâche à long terme de la part des esprits. Combien de cercles ont échoué, parce que les membres qu'ils avaient accueillis avaient accusé le médium de trucage, bien avant même que les esprits n’aient eu le temps de développer les phénomènes ? mauvaises ambiances, ricanements, jalousie sont nuisibles à de telles longues années de séances, basées sur le dévouement en temps. En  cas d’utilisation de lumière tamisée, les phénomènes prennent encore plus longtemps à  se développer.
  
La photographie TCI des esprits est un outil complémentaire qui peut aider les médiums à prouver la réalité des messages qu'ils transmettent, quand ils sont en transe. Elle permet d’éviter l'accusation de truquage... les photographies sont immédiates, la  photographie TCI ne nécessite pas de longs mois, voir des années,  de développement laborieux. La TCI n'exige pas le volontariat de groupe de participants, ou de salle obscure. Mais, parce que la  médiumnité physique classique doit être développée dans une salle sombre, sans interférence électronique, et sans trop de câbles électriques de cuivre, les opérateurs esprits ont demandé que les deux sortes  d'expérimentation  soient séparées. Au 21ème siècle, l’EVP et la photographie TCI emploient plus d'électronique, que le simple magnétophone, et les caméras à infrarouge utilisés dans les salles de séances.  
 
Texte soumis par Maryse Locke
  
PS : Le protoplasme extrait du corps du médium par les esprits, afin de créer de l'ectoplasme , était appelé par les occultistes "l'élixir de vie".