La Transcomminication Instrumentale EVP & TCI

Apprendre et Partager

Organisation des Sessions Expérimentales en vue d'obtenir des Phénomènes Objectifs Transcendantaux
 
AU SUJET DU CONTENU DE CE TEXTE: Les informations ou conseils que j'écris sur ce site proviennent de ma propre expérience, ou de mes propres connaissances/recherches. Ces textes sont offerts dans l'espoir qu'ils peuvent vous être utiles. Veuillez employer votre discernement et jugement en utilisant ce document. Si quelque chose sonne vrai pour vous, parfait! Si quelque chose ne résonne pas, laissez-le de côté!  
                           
 
RECAPITULATIF DES CONDITIONS POUR OBTENIR DES EFFETS PHYSIQUES TRANSCENDANTAUX 
Ces conditions sont importantes, car, elles ont aussi une répercussion sur le fonctionnement du Ouija en Tube de Cuivre et pour les expériences d'EVP(phénomènes de voix par moyens électroniques), de VDR  (voix directes par la radio à lampes des années 1950) et de TCI vidéo images. Je complèterai cette liste de conseils à fur et à mesure des nouvelles informations qui me seront transmises par nos guides ; veuillez donc y jeter un coup d'œil de temps en temps pour y lire les nouveaux points ajoutés.
  
Jack Webber, le célèbre médium à effets physiques anglais qui a vécu de 1907 à 1940, et qui est aussi mon guide personnel,  nous a dits, dans une séance, que de son temps, parce qu'il  n'y avait pas d'électricité dans leurs maisons, les phénomènes physiques étaient plus importants, en nombre et en qualité. Il nous a affirmés :
 
1.   Qu'à cause de tous nos câbles électriques en cuivre ("nous ne savons pas lesquelles condamner"), nos équipements électroniques, et notamment les générateurs de hautes fréquences que nous utilisons pour l'EVP, etc.  lui-même, et tout son groupe d'esprits, étaient obligés de "se confiner" dans un coin de la salle où ils ne sont pas "en danger" ou "perturbés" par ces nouvelles énergies que nous avons introduites dans la salle de réunion, et qui constituent des conditions difficiles pour eux.
 
2.  Jack Webber nous a demandés de "séparer les trois situations" (dans des pièces différentes), c'est à dire : lorsque nous expérimentons en TCI, ou quand nous faisons du développement de médiumnité mentale, ou quand nous faisons une séance classique pour le développement des effets physiques. Ceci concerne les câbles électriques, l'électricité, etc. qui leur posent problème.
    
3.  De plus chaque type de médiumnité, ou de démonstration ou d’atelier, nécessite de la part des guides différentes méthodes de travail, différents intervenants et spécialistes de l’au-delà, et différents nombres d’assistants pour les aider à créer les phénomènes, et ceci leur demande beaucoup de concentration, aussi ils préfèrent que nous ne mélangions pas séance de médiumnité classique avec d’autres expérimentations utilisant des équipements électroniques modernes. Il faut savoir que ce sont les guides qui fournissent les 80-90 % du travail pendant toutes ces expériences (TCI, EVP, séance classique, ...),  et ce n’est pas une mince affaire pour eux qui n’ont pas de matérialité et qui ne peuvent pas tourner des boutons aussi facilement que nous !  Même avec les meilleures configurations techniques du monde, Ils pourraient très bien ne pas vouloir communiquer avec nous...
 
4.   L'électricité doit pouvoir être complètement coupée  dans la pièce où se tient la séance ; donc il faut, non seulement un variateur d'intensité pour les lumières, mais aussi un coupe circuit ou un disjoncteur.
 
5.  Les spirites de l'époque de Jack Webber utilisaient des chaises ordinaires en bois MASSIF, SANS COUSSINS, et des petites tables légères en bois MASSIF pour la lévitation. Le médium était aussi assis  sur une chaise en bois sans coussin. Le sol était très souvent du plancher en bois également. Le bois naturel faisait partie des matériaux permettant le stockage des énergies.
 
6.   Le secret des maisons dites "hantées" est dans les matériaux qui constituent ces maisons : Granit, marbre, bois massif, poutres en bois massif, panneaux de bois sur les murs, plancher en bois, bref tous les matériaux naturels qui n'ont pas été transformés dans sa structure naturelle par l'homme. Les grottes et les sous-sols sont aussi idéales pour les phénomènes physiques. La température naturelle ambiante y est plus froide et plus favorable pour le travail de "solidification" des atomes par le froid pour les matérialisations et autres phénomènes (Ceci est aussi valable pour la TCI et l'EVP).
  
7.  Les médiums étaient habillés également avec des vêtements larges cousus dans du  tissu en matière naturelle : coton, lin. Leur plexus solaire ne doit pas être  entravé.  Les sous-vêtements également doivent laisser les énergies circuler (pas de gaine). De préférence, pendant les séances d'entraînement, le médium enlèvera ses chaussures et chaussettes. Il ne doit pas porter d'objet en métal sur lui (pas de montre, bague, bracelet, collier,...).  
8.  Certains guides demandaient à leurs médiums féminins, juste avant la séance,  de s'éponger à l'eau tiède les parties suivantes : le cou et la nuque, les bras, la poitrine et les aisselles ; ensuite, sans s'essuyer, ces médiums enfilaient  une robe sans manche et à large décolleté.
   
9.  On ne doit jamais changer de chaise. La chaise du médium ou des candidats au développement de médiumnité (ceci aussi bien pour la méditation quotidienne devant une source de lumière, que pour les séances classiques dans l'obscurité, ou pour l'entraînement à la médiumnité physique dans l'obscurité) doit toujours être la même, afin qu'elle fasse "Un" avec le médium ou les étudiants.  La chaise ne doit pas être imprégnée des vibrations d'une autre personne.
  
10. Éviter les lourds rideaux, les draperies, les tapisseries, et meubles capitonnés ou mous (matelas, poufs, oreillers, etc.). La pièce doit être quasiment vide de meubles.
  
11. Parfois, les esprits demandent d'isoler la chaise du médium (avec du plastique ou de l'isorel posé par terre), ou en dessous des chaises de tous les participants et candidats au développement médiumnique, ainsi que le dessous de la table en bois massif, s'ils en utilisent une.
  
12. La salle était déjà dans l'obscurité (porte fermée et lumière éteinte très souvent depuis deux heures avant la séance), quand les participants y entraient. Les participants doivent entrer en silence dans la salle de réunion, avec le moins de remue-ménage possible pour ne pas disperser les énergies.
   
13. La porte et les fenêtres doivent être complètement calfeutrées (avec un contreplaqué sur les fenêtres par exemple) afin de ne pas laisser de lumière passer par les interstices.
 
14. La couleur des murs de la salle de séance n'a pas d'importance ; les murs peuvent être blancs, bleue marine comme chez le groupe de Scole,...
   
15. Les jours de séances de médiumnité à effets physiques, il était demandé à tous les participants d'avoir un régime autant que possible végétarien pour augmenter les vibrations, et bien sûr, pas de consommation d'alcool non plus ce jour là. Le repas doit avoir eu lieu au minimum 4 heures avant la séance.
  
16. A d'autres groupes, il était demandé à tous les participants de la séance, par leurs guides, de ne plus s'alimenter après le petit déjeuner et de ne  consommer que du lait et quelques biscuits dans la journée. Ce sont ces groupes qui avaient les meilleurs résultats.
  
17. Les participants aux séances de médiumnité physiques devaient se tenir par la main DU DEBUT DE LA SEANCE A LA FIN de celle-ci pour multiplier l'énergie à la puissance (exponentielle) du nombre de participants. Si les participants ne tenaient pas les mains du médium pour fermer le cercle, alors les deux personnes assises de part et d'autre du médium devaient tenir, de LEURS DEUX MAINS, la main de la personne assise avant elles. Comme les pièces étaient exiguës, les gens étaient assis presque contre le mur.
  
18. Pour les séances de guérison sur le site de Stonehenge, à cause du grand nombre de l'assemblée, les gens se tenaient  les mains, en formant deux cercles, le plus petit cercle à l'intérieur de l'autre. La personne à guérir se tenait au milieu du premier petit cercle, en compagnie du  ou des médiums guérisseurs qui lui imposaient leurs mains pour les passes magnétiques.
    
19. Les pièces doivent être exiguës pour permettre une meilleure concentration des énergies.
 
20. La chaise ou fauteuil du médium à effets physiques se trouve toujours dans un angle de la pièce (si possible dans l'axe Ouest - Est).  A une tringle accrochée au plafond et installée diagonalement devant le médium, sont suspendus deux rideaux noirs ; c'est dans cette alcôve exiguë que  le travail de concentration d'énergie et d'extraction de substances sont faits par les équipes d'esprits scientifiques (chimistes, physiciens, etc.).   afin de former l'ectoplasme et de procéder aux matérialisations.
  
21. La chaise du médium peut aussi se trouver dans un CABINET (Caisson étroit) en bois d'environ 1,80 m de hauteur, sur 0, 90 m à 1 mètre de large, et 1 mètre de profondeur. La formule des rideaux installés à la diagonale, au devant d'un angle de la pièce afin de former une alcôve, est la plus simple.
  
22. En général, leur nombre était de sept personnes : le médium plus six personnes. Le nombre de participants n'excédaient jamais le nombre de douze, pour des raisons d'harmonie. Les participants aidant le médium à se développer étaient souvent les membres de sa propre famille.
  
   23. Ils n'utilisaient pas forcément de table au milieu de la  pièce.
  
24. Les portes voix en cartons ou en métal blanc ("TRUMPETS") étaient debout par terre, à environ 1 m du médium ou posé sur une petite table en bois massif. Les dimensions des portes voix sont de 60 cm de longueur maximum, 10 à 12 cm pour le grand orifice, et 1,5 à 2,5 cm pour le petit orifice. Le poids total doit être compris entre 225 gr et 350 gr, c'est à dire le plus léger possible. Trois bandes de peinture phosphorescente étaient peintes près des deux orifices et une au milieu du cône. Habituellement, une feuille de papier est placée en dessous du porte-voix, et l'on y dessinait le pourtour du large orifice avec un crayon. Si le porte-voix avait bougé pendant la séance, on pouvait ainsi le vérifier facilement.
  
 25. Le groupe de Scole utilise aussi un verre long en plastique (shaker à milk-shakes en tupperware), sans le      couvercle, comme amplificateur de voix.
  
26. Placer un grand bol d'eau fraîche sous la table. Mesurer et peser l'eau avant la séance, et après la séance. Les esprits font aussi des extractions d'eau pour créer des ectoplasmes (en plus des éléments extraits dans la rate, les reins, le foie, la masse graisseuse du plexus solaire des participants).
  
27. Plusieurs plantes vertes vivantes peuvent être ajoutées dans la salle, pour  permettre aux esprits d'en prélever des substances vivantes pour le bio plasma. Certains mettent aussi un vase contenant un bouquet de fleurs fraîches.
   
 28. Des cristaux (cristal de quartz et turquoise) sont posés sur la table ; cela aide à la matérialisation.
 
29. Des blocs de Sel Gemme doivent être posés également sur une table. Le Sel Gemme doit être éloigné d'au moins un mètre du récipient d'eau, à cause de l'humidité.
 
30. Les VORTEX sont excellents pour les matérialisations (et pour la TCI et l'EVP). Ce sont de vraies “ portes ” entre nos deux univers. Dans n'importe quelle pièce, il existe toujours un vortex : c'est l'endroit où la température est la plus froide. Pour le déterminer, il faut avoir un thermomètre électronique très sensible. Les Japonais du 17ème siècle disaient que "c'est l'endroit de la maison où le fantôme vit".
  
31. Ils utilisaient des gramophones complètement mécaniques ou un piano pour faire de la musique. Dans le cas de voix directes, parfois, le large cône du gramophone était démonté et posé sur le piano pour servir d'amplificateur : les gens de la salle chantaient en même temps que le pianiste jouait, et les voix des chœurs des esprits en sortaient pour se joindre aux chants. Plus les gens chantent, plus il y a de l'énergie, et plus les voix directes sont amplifiées. Les types de chansons à choisir sont plus ou moins les mêmes utilisés pour le Karaoké (Groupe Abba, chansons aux paroles amusantes, etc.).
 
32. Les participants doivent parler, et même rire et plaisanter pendant les séances, tout en restant courtois,  pour alléger et élever les vibrations et l'énergie. Il faut surtout éviter de rester muet. Les questions doivent être posées librement aux esprits afin d'avoir des séances interactives et détendues. Les pensées des uns et des autres doivent rester concentrées sur l'intérieur de la pièce pour éviter la dispersion des énergies.
  
33. Les demandes de prières de guérison ne doivent JAMAIS être demandées au début d'une séance, car il faut conserver les énergies dans la salle pour qu'elles soient utilisées à créer des phénomènes physiques. Ce n'est qu'à la fin de la séance, avant de remercier les guides d'être venus, que l'on fait la demande d'envoyer l'énergie disponible dans la pièce (énergie qui s'est accumulée lors de la séance) vers ceux qui en ont besoin dans le monde, soit pour la protection des personnes, des enfants, des animaux, soit pour la guérison.
 
34. Afin d'aplanir les vibrations dans une large assistance, certains spirites ou expérimentateurs en EVP, lorsque ces derniers font des séances en public, demande que l'assistance fassent 15 minutes ou plus de méditation guidée (avec un CD ou cassette préenregistrée) avant de commencer l'expérimentation. Ceci a été demandé par les guides eux-mêmes.
   
35. Une lampe tamisée munie d’une ampoule de décoration rouge était introduite dans la salle uniquement après plus d'un an, c'est à dire après que les phénomènes physiques aient été bien avancés, et après en avoir obtenu la permission des guides. Les ampoules de décoration rouges ou violettes sont toujours utilisées pour les phénomènes physiques.  L'éclairage constant étant une gêne pour le médium, les esprits  demandent qu'on n’allume que pendant de très courts intervalles pendant la séance, juste le temps de constater un phénomène entrain de se dérouler en directe.  Les ampoules à ultraviolet sont absolument à proscrire pendant les séances avec extraction d’ectoplasme.
 
36. Tandis que les ampoules de décoration  bleu pale ou bleu indigo sont utilisées pendant le développement de la médiumnité mentale.
 
37. La couleur rouge étant une couleur énergétique, il était conseillé au médium à effets physiques (et même aux autres participants qui veulent se développer vers la médiumnité physique) d'avoir autant que possible du rouge sur lui (vêtements) et du rouge dans sa chambre à coucher et son salon (tapis rouge, tableaux avec du rouge, peinture rouge au mur ou au plafond).
 
38. A l'époque victorienne, les séances pouvaient se tenir en demi-cercle autour de la cheminée allumée. Celle-ci est considérée comme l'endroit de la maison où il y a le plus d'énergie, à cause du feu. Les exercices de développement de transe, ou les exercices de concentration et de voyance par le feu se tenaient aussi devant le feu de la cheminée.
 
39. Les esprits conseillaient aux candidats à la médiumnité de passer une heure ou deux en plein air, et surtout à la lumière naturelle du soleil pour se recharger. Il semblerait que cela vous rende aussi lumineux ou fluorescent pour la vision des esprits dans l'obscurité. C'est du moins ce qu'ils nous ont affirmé. Les méditations quotidiennes doivent aussi se tenir devant une porte-fenêtre, même si on tourne le dos à la lumière, afin de se recharger.
   
40. Il faut environ 48 heures pour qu'un médium à effets physiques récupère ses forces, après une séance de transe profonde.
   
41. Les réveils du médium à effets physiques sont plus difficiles dans une assistance de fumeurs habituels (le médium se sent comme empoisonné par la nicotine), ou de grands consommateurs d'alcool, et cela agit sur sa santé.
 
42. Etre entouré d'énergie positive pendant une séance a un impact sur la santé du médium à effets physiques, et sur l’arrivée d’esprits positifs, donc sur la sécurité du médium, c’est pour cela qu’une ambiance homogène et affectueuse,  l’harmonie, la sincérité, la confiance, la fermeté  des gens présents sont indispensables.  Si ces éléments sont absents, le risque est l’intrusion d’entités élémentaires dangereuses parce qu’ignorantes. Aussi le choix des partenaires est-il très important. Cela a aussi un impact sur la réussite des phénomènes physiques ; idem pour la qualité des résultats en EVP ou TCI. Dans le cas de partenaires n’acceptant pas les règles établies par le leader du groupe, il faut les inviter à trouver un autre cercle spirite, plutôt que de subir leurs provocations, grimaces, jeux de division, regards de travers à la moindre parole, irrespect,  et assister au sabotage en règle des séances… 
 
43. Pendant une séance à large assistance, le médium à effets physiques fait toujours asseoir les membres de sa famille ou ses plus fidèles amis, en qui il a le plus confiance, de part et d'autre de lui, afin de lui servir de "gardes du corps". Ou si le médium se trouve sur une tribune, il les fera asseoir sur les deux premiers rangs, toujours pour être sûr d'avoir de l'énergie positive près de son champ aurique.
   
44. L'ectoplasme est une DEMATERIALISATION du corps du médium à effets physiques. En aucun cas, il ne faut tirer sur l'ectoplasme, ou en prélever, car cela causerait des souffrances au médium, et peut lui provoquer des hémorragies très graves du poumon.
  
45. En aucun cas, il ne faut toucher le médium pendant qu'il est en transe. Quand il revient à lui, il faut éviter de lui parler pendant un quart d'heure, afin de lui permettre de revenir totalement à lui. Un verre d'eau doit toujours être prêt, pour qu'il puisse boire à son réveil, ce qui lui permet de s'enraciner plus facilement.
  
46. Si on pèse le médium avant la séance de médiumnité à effets physiques, et après la séance, on s'aperçoit de la variation de poids. Celle-ci vient d'une perte importante de l'eau. C'est pour cela que le médium doit boire beaucoup dans les dernières heures avant la séance.  Le poids du médium revient à la normale au bout de 9 heures.
 
   47. L'équipe d'esprits travaille déjà sur les énergies 9 heures avant la séance.
  
48. Il faut éviter de prononcer le prénom du médium pendant la transe, afin que sa conscience ne revienne pas à la surface. Il faut utiliser des synonymes tels que "votre médium" ou "votre instrument" quand on parle de lui aux esprits.
   
49. Les spirites du 19ème siècle utilisaient des lampes à pétroles ou à bougies, avec des verres colorés. En cas de lampes électriques, le dispositif doit être muni d'un variateur d'intensité.
 
50. Pour la vision des matérialisations des mains à  la lumière rouge, le dispositif suivant était construit :  une petite table de salon rectangulaire, avec du verre sur le dessus (dont le verre était peint avec de la peinture rouge pour vitrail ; ou avec un tissu rouge le recouvrant complètement, et retombant sur les côtés de la table) et sous la table une ampoule ordinaire  installée, reliée à un variateur d'intensité.
 
51. A un moment de la séance, les esprits demanderont que cette table soit posée devant le médium, afin que la nuée ectoplasmique y repose (sorte de nuage d'environ 30 cm de large, sortant du corps du médium et rampant sous forme de vagues sur la table, au vu de tous, et qui se condense soudain pour former les doigts d'une main ; main dont la température est celle du corps humain, et qui est aussi solide qu'une main normale).
 
52. Dans le cas où les expériences d'EVP ou de TCI se tiendraient dans une grande cité où les équipements urbains puissants sont nombreux (relais de téléphones mobiles, relais télévision, pylônes électriques, câblages nombreux en sous-sol,  ou au sol, et au-dessus des maisons, générateurs puissants de toutes sortes, etc.), il faut ABSOLUMENT isoler les équipements en mettant des feuilles d'aluminium (utilisé pour la cuisine) SUR LE SOL, en dessous de la table portant les équipements (vidéo caméra, écran, transmetteur et récepteur vidéo, etc.). Cela permettra d'éviter les interférences à la terre, et cela améliorera la qualité des images TCI.
 
53. Le froid permet l'amplification des voix (voix directes ou en EVP), aussi la salle ne doit pas être chauffée, même en Hiver.  La température ambiante idéale de la salle  est de 15 à 18 degrés Celsius maximum. La salle peut être climatisée pour baisser la température. Pour amplifier les voix dans les expériences en EVP, il faut mettre  les appareils dans une glacière ou boite à pique nique, par exemple, avec une plaque de gel bleu congelée. On peut utiliser aussi un mini-frigidaire (on le débranche juste avant l'expérience d'EVP). La température, en effet, doit se trouver largement en dessous de zéro afin de "solidifier" les particules utilisées par les esprits. Il faut du froid, mais pas de l'humidité. Pour les matérialisations, les conditions idéales de météo sont aussi celles d'Hiver, par temps froid et sec.
  
54. Les esprits doivent passer dans la zone intervalle où nous vivons, c'est à dire entre les câblages sur le sol ou sous terrain et les câbles dans le ciel, pour se matérialiser, ou enregistrer leur voix, ou se présenter devant nos écrans en TCI. Ils disent que leur équipe de scientifiques  doit travailler dans la profondeur des atomes, et doivent rendre certaines particules plus lourdes pour les ralentir, et d'autres particules plus légères, afin d'obtenir une synchronisation avec notre univers terrestre ou dimension, et pour se manifester sur nos équipements en TCI.Les esprits créent des boucliers dans l'invisible (qui deviennent inefficaces à fur et à mesure des nouveaux équipements urbains) ; c'est une véritable bataille pour eux qui ont besoin d'ondes les plus faibles possibles, et nos gouvernements qui souhaitent avoir des équipements urbains les plus puissants possibles, ce qui crée d'énormes turbulences et les mettent en difficulté.
   
55. La salle pour les séances spirites ne doit pas servir de chambre d'ami ;  elle doit rester fermée lorsqu'il n'y a pas de réunion, afin que personne n'y pénètre pas. On ne doit pas y faire de ménage, passer d'aspirateur, etc. afin d'éviter de perturber les énergies concentrées dans la pièce, ou les éventuelles organisations/installations invisibles à l'œil nu.
    
56. Au cas où des expériences de skotographie auraient lieu pendant la séance, avec une pellicule vierge, sans appareil à photo, cette pellicule vierge est mise dans une boite fermée en bois massif. La boite fait office de "cabinet" pour concentrer les énergies qui vont permettre aux esprits d'imprimer la pellicule.
  
57. Pour les expériences d'écriture directe sur ardoises, on  attache deux ardoises l'une à l'autre, avec une craie glissée à l'intérieure, puis on enveloppe ces ardoises dans un tissu noir, ou on les glisse dans une pochette cartonnée noire ou dans une boite en bois afin que ces contenants hermétiques à la lumière  fassent "cabinets" et que les énergies y soient concentrées.
  
58. Nous naissons tous médiums depuis la naissance... mais médiums non développés. En grandissant, les stress, les soucis, les préoccupations purement matériels, l'ignorance de notre entourage qui ne veut pas entendre parler de nos clairaudiences, clairvoyances, de nos transes ou états altérés, les superstitions ambiantes et les frayeurs, les traumatismes à cause de la dictature religieuse ou familiale qui nous ont fermé les portes du ciel, etc. font que notre conscience met un contrôle ferme sur nos facultés psychiques et médiumniques. Nos facultés naturelles sont inhibées. Déprogrammer sa conscience est loin d'être facile !  Aussi, devenus adultes, nous devons tous réapprendre patiemment à développer ces facultés, grâce aux exercices spirituels constants et quotidiens  de méditation, de concentration, de respiration, de prosternations prolongées afin de baigner le cerveau, les rotations de la tête, les massages des zones d'acupressure en relation avec la tête, les yeux, les glandes pituitaire et pinéale,...
 
59. La médiumnité est purement énergétique et physique. Il nous faut un corps en bonne santé, avec une bonne circulation du sang et des énergies.
 
60. Les  règles pour les participants sont les mêmes que pour le médium : ils doivent tous  porter des vêtements amples, autant que possible de couleurs sombres (marron, bleue marine, gris, noir,... au choix de chacun) afin que les vibrations émises par les couleurs  soient plus ou moins égales,  et surtout pas de gaine ou de sous-vêtement serré. Certains médiums à effets physiques ne portent pas de sous-vêtement du tout. Pas de bijoux ou objets métalliques non plus pour les participants.
 
61. Les esprits demandent aux personnes qui veulent développer leur médiumnité, notamment la transe médiumnique, d'arrêter de boire de l'alcool, ou des boissons avec des produits chimiques, et d'avoir une alimentation alcaline (fruits et légumes) afin d'éviter les toxines dans le sang. L'alcool ne fait pas qu'embrumer le cerveau ( ce qui rend difficile le décodage des ondes cérébrales) mais bloque aussi l'énergie au niveau des deux genoux. L'alcool pourrait aussi attirer des anciens alcooliques du monde invisible, ce sont donc des recommandations qui concernent la sécurité du médium.
 
62. DEVELOPPEMENT DE LA MEDIUMNITE A EFFETS PHYSIQUES : La personne, qui veut développer sa médiumnité à effets physiques, doit s'asseoir dans l'obscurité TOTALE une à deux fois par semaine ( vers 22 heures le lundi  par exemple) avec régularité et discipline, pendant des mois et des mois, voir des années. Il faut laisser 2 jours pleins au minimum entre chaque séance d'entraînement pour se recharger à la lumière (la lumière du soleil, et non pas la lumière électrique). Dans l'obscurité, assis dans un cabinet noir en bois (voir Paragraphe 20), ou dans un coin de la pièce, derrière les rideaux, fermer les yeux pour approfondir la passivité. La respiration doit être longue et bruyante afin de permettre au médium de l'entendre et de se concentrer dessus afin de l'avoir rythmée (7 à 10 secondes pour l'inspiration, 4 secondes de rétention, et 5 à 7 secondes pour l'expiration). Relaxer totalement son corps, puis baisser ses états de conscience de plus en plus par une visualisation d'un objet inerte ("visualisation en boucle") situé à 10-20 cm au devant du 3ème œil. En aucun cas, il ne faut s'endormir. L'entraînement doit durer environ une heure. Quand les séances deviennent plus intéressantes, avec des phénomènes physiques développés, la réunion spirite peut se prolonger jusqu'à une durée de deux heures.  
     C'est comme chez le dentiste où nous devons rester passifs pour permettre à celui-ci de travailler dans notre bouche. La passivité mentale pendant l'éveil permet aux esprits de décoder les ondes cérébrales, et de passer, après de nombreuses tentatives entre la conscience et le subconscient du médium, afin de l'anesthésier et le "transer". Aussi, faut-il donner la possibilité à l'équipe des esprits, y compris les scientifiques de l'au-delà, d'essayer plusieurs solutions. C'est loin d'être facile pour eux. Le médium pourra aussi ressentir des électrochocs de temps en temps, notamment dans sa colonne vertébrale. Ces électrochocs agissent comme de l'acupuncture, et permet de rétablir la circulation des énergies et certaines remises à niveau.
 
63. Pour développer les voix directes :  il faut que le médium fasse le plein de beaucoup d'énergie. Pour ce faire, il portera un large médaillon en cuivre sur la poitrine, et se mettra face au soleil (à l'Est de bonne heure le matin), les pieds nus,  avec les bras ouverts, la main droite vers le Nord, et la main gauche vers le Sud.  Les doigts sont de puissants capteurs d'énergie cosmique ; Il est important que les doigts de la main droite, qui sont directement reliés au cœur, soient pointés vers le soleil. Ceci est valable aussi pour les guérisseurs qui ont besoin de se recharger énormément. Se rappeler que l'or, l'argent et le cuivre sont des matériaux conducteurs. L'or agit positivement sur l'aura, tandis que l'argent agit sur les glandes. Les guides ont dit que le pôle magnétique s'est énormément déplacé, c'est la raison pour laquelle l'axe Ouest-Est était plus favorable.
   
64. Dans sa vie courante, LA STRUCTURE LA PLUS LARGE (où se trouvent, de part et d'autre du corps, les cônes vecteurs)  du corps du  médium à effets physique (et des guérisseurs) devra toujours être dans l'axe Ouest-Est, quelles que soient leurs activités (méditation, lecture, télévision, repas, cuisine, repassage, bricolage, peinture, gymnastique ou yoga,  etc.), et leur lit (le sommier et le lit doivent être de préférence en métal pour mettre le corps dans un champ électromagnétique) devra aussi avoir la tête à l'Ouest. Faire face à l'Ouest permet de se recharger en magnétisme. Au cas où il est impossible de faire face à l'Ouest, alors faire face à l'Est.   Dans l'axe Nord-Sud, le corps  se décharge de son magnétisme par ses cônes vecteurs (chakras) et s'affaibli. Dans l'axe Ouest-Est, le corps se recharge et permet au médium de garder une bonne santé.
 
65. Pour les guérisseurs, pendant une séance de guérison, au cas où le sol ne serait pas du plancher en bois ou de la terre battue (ciment, béton, …), il leur faudra se tenir les pieds nus, debout sur une plaque en cuivre, avec la structure la plus large de leur corps face à l'Ouest, tandis que leur patient sera dans l'axe Nord-Sud, faisant face au Nord.
 
66. De plus, pour compenser la perte en fluides énergétiques ou ectoplasmiques dans les séances, les médiums et les guérisseurs devront prendre de l'ortie blanche (en goutte ou en gélules dans les magasins diététiques).
  
67. Les esprits scientifiques mettent leur médium en transe très profonde afin de l'anesthésier et afin de pouvoir extraire les substances vivantes pour créer l'ectoplasme et obtenir des phénomènes physiques dans des conditions de confort et sans souffrance pour le médium.
 
68. Les esprits disent qu'il leur faut une trentaine d'années pour développer complètement un médium à effets physiques. Et il faut une équipe de plus de 300 esprits aux diverses spécialités  (acousticiens, chimistes, physiciens, biologistes, médecins,  divers médiums de l'au-delà qui font les intermédiaires,...) pour le développer.
 
69. Quand les esprits veulent utiliser leur médium pour des effets physiques, celui-ci ressent de la chaleur. Par contre, quand les esprits utilisent leur médium uniquement pour de la transe parlée, le médium ressent du froid. Certains esprits utilisent aussi les changements de température pour signaler leur présence à leur famille. Un ou deux flashs lumineux peuvent apparaître à proximité du médium, juste avant qu'il ne commence sa transe : ce sont les esprits qui travaillent sur les énergies ambiantes afin de pouvoir anesthésier le médium. Plus le médium est âgé et en mauvaise santé, plus ce travail de concentration des énergies présentes dans la salle (en provenance des autres participants notamment) sera perceptible grâce aux flashs lumineux. La personne, qui sera assise à 15-20 cm dans le dos du médium en transe (dans son champ aurique), risque aussi d'être affectée  par le travail sur les énergies effectué par l'équipe d'esprits, et d'entrer en léthargie également.
 
70. Au cas où l'on voudrait enregistrer la séance, utiliser un enregistreur à mini-disque à pile,  muni d'un microphone omnidirectionnel,  et SURTOUT éviter de mettre l'appareillage dans le champ aurique du médium. Poser l'enregistreur et microphone à environ deux mètres du médium.
  
71. DEVELOPPEMENT DE LA MEDIUMITE MENTALE : La personne qui veut développer sa médiumnité mentale doit connecter tous les jours avec les esprits, pendant un minimum de 15 minutes, par tout moyen (télépathiquement, écriture automatique, méditation, ouija, etc.) car ce sont les esprits qui travaillent de leur côté à renforcer la communication. Elle devra aussi se joindre à un groupe pour bénéficier de plus d'énergie électromagnétique provenant des champs auriques, afin que les guides travaillent plus facilement sur elle : groupe de prière ou  groupe de méditation ou groupe de Kriya Yoga, ou groupe de développement médiumnique,  ou groupe  spirite, ou groupe de guérison,...
  
72. De plus, ceux qui veulent développer leur médiumnité mentale pourront installer une guirlande de Noël aux petites ampoules de couleur clignotantes  (loupiottes rouges, jaunes, verts, bleues,... installées horizontalement, une même couleur par rangée) ; cette guirlande devra être suspendue sur le mur au-dessus de la tête de leur lit en métal. Il faut que la couleur la plus "matérielle", le rouge, soit le plus près de l'oreiller (à 20 - 30 cm de hauteur). Les clignotements seront mis en route pendant une demi-heure avant de s'endormir, et éteints lorsque l'on est prêt à s'endormir. Il a été confirmé par les neurologues, que les flashs de lumière continuaient à agir sur les neurones, même sous anesthésie. Cet appareillage va stimuler le cerveau et activer principalement la glande pinéale. Cet ensemble lit et sommier métallique (champ électromagnétique) plus l'électricité bouclera la boucle autour du corps du candidat au développement de la médiumnité. De plus les ampoules colorées fourniront de la chromo thérapie. Enfin les clignotements ou flashs créent l'effet Ganzfeld reconnu pour jouer un rôle dans le développement de la médiumnité.  Il est possible aussi de rajouter une grande plaque de cuivre sous le lit.
  
73. DEVELOPPEMENT DE LA CLAIRAUDIENCE : Jack Webber nous a également demandés de construire un cône un peu particulier, en fer blanc léger, avec une bobine ( un crayon à fusain, dont le bout pointu est coupé, pendu au travers du cône, dans le sens de la largeur – et non dans le sens de la longueur du cône-) confectionnée avec du fil de cuivre très fin enroulé autour du crayon, et dont une extrémité est soudée au plus grand orifice du cône. Cette bobine est placée à l’intérieur du cône, bien accrochée pour ne pas bouger, et se trouve plutôt près du grand orifice du cône. On doit placer le petit orifice à l’oreille pour essayer d’entendre. Le cône doit être relié à la terre.
 
74. Il nous a dits que cet appareil était utilisé par les médiums de son temps,  pour développer leur clairaudience. La bobine en cuivre forme un vortex à l'intérieur du cône, à la manière des conques d'où on entend "le bruit de l'océan". Il fallait pratiquer, et pratiquer, et pratiquer pour que la clairaudience se développe de plus en plus. L'esprit Deva Bodhisattva (ex-médium bouddhiste qui a vécu en Inde, dans la région du Maharabata, bien avant l'ère chrétienne) a aussi confirmé l'utilisation d'un tube en forme de corne que l'on plaçait à l'oreille pour la clairaudience.
 
75.  Dans les temps antiques où il n'y avait pas d'électricité, donc pas d'interférences incontrôlables, les médiums Hindous, pendant les séances spirites, s'asseyaient sur des tabourets en cuivre. La médiumnité étant une manifestation de caractère électrique, le cuivre est aisément accumulateur et conducteur/distributeur d’énergie. Apollonius de Tyane et Nostradamus se servaient aussi d'un tabouret en métal conducteur pour s'asseoir. De plus, le cuivre étant aussi antiseptique, cela leur permettait d'éviter les virus.
  
76. DEVELOPPEMENT DE L'ECRITURE AUTOMATIQUE : Pour les candidats au développement de l'écriture automatique (les débutants) : s'asseoir de préférence face à l'Ouest (ou face à l'Est si on ne peut pas s'asseoir face à l'Ouest) à une table en bois massif, vers 22 heures (quand la conscience commence à lâcher prise, et que l'on commence à être fatigué), et mettre à proximité, sur la table, un objet en cuivre :  pièce de monnaie, vase à fleurs, bol, antenne en forme de PHI (forme de "P")  bricolée soi-même avec du fil de cuivre épais, et posé à la verticale sur la table. Préparer un bloc note et un stylo. Se connecter télépathiquement avec un guide médium de l'au-delà et l'inviter mentalement  à se joindre à cet exercice d'entraînement. Ensuite fermer  les yeux et procéder à  une courte méditation passive de cinq minutes, en mettant la conscience sur le processus d'inspiration, des narines aux sinus jusqu'au chakra coronal, puis sur l'expiration en suivant le parcours inverse de l'air jusqu'aux narines, tout en pensant à abaisser les épaules et à détendre totalement son corps, et à la libération de tous les soucis et préoccupations quotidiens. Ensuite ouvrir les yeux et attendre de recevoir des impulsions ou clairaudiences pour écrire.  
      Il se peut que les dix premières séances ne donnent rien, à part des gribouillis. Il faut persévérer et continuer les séances d'écriture automatique, afin de donner l'occasion aux guides de travailler de mieux en mieux  sur les énergies, comme pour les autres formes de médiumnités. Pratiquer, pratiquer, pratiquer, c'est là le véritable secret !    
 
 
(A Suivre...) 
Texte soumis par Maryse Locke